LE COUPLE OUVERTURE ET VITESSE D'OBTURATION

Sur les appareils photos de type reflex, bridges ou certains compact, il est possible de régler l'ouverture et la vitesse d'obturation. Ce sont ces réglages qui vous vous permettront de maitriser les résultats désirés et ainsi d'être plus créatif. Il permettent par exemple de figer une action, jouer avec la profondeur de champs (pdc), donner un impression de vitesse, faire des photos de nuit… bref tout débutant souhaitant évoluer dans la photographie se doit de maitriser l'ouverture et la vitesse d'obturation.

Tout d'abord il faut oublier le mode "auto" de votre appareil, sur ce mode il est vous impossible de maitriser quoi que ce soit.
Les modes qui vous nous intéresser sont les modes "A" "S" et "M". Il existe aussi sur les appareils des "programmes résultats", les résultats peuvent parfois être bon mais n'ont aucun intérêt pour l'apprentissage de la photographie.

Pour commencer une petite explication technique s'impose.
Comment fonctionne un diaphragme ?

Le but d'un diaphragme est de faire entrer de la lumière sur le capteur (ou film), c'est cette lumière qui va créer l'image. Plus il est ouvert, plus la lumière rentre. Sur ce shéma on voit bien comment est ouvert le diaphragme de f/11 à f/2,8.

L'ouverture du diaphragme

Il faut savoir que plus l'ouverture est grande, plus grande sera la vitesse d'exposition. Si on ferme l'objectif à f/11 (ou plus) , il y aura moins de lumière qui ira sur le capteur, donc l'appareil aura besoin d'un temps d'exposition plus long afin de capturer le plus de lumière possible. De cette façon l'appareil pourra assurer une bonne exposition.

L'ouverture joue également sur la profondeur de champs (pdc). Plus le diaphragme sera fermé et plus l'image sera nette. Avec une grande ouverture (f/2,8), seul la zone de mise au point sera net, plus on s'éloignera de cette zone et plus on ira vers le flou Explication en image :

Ouverture f/1, 8 - 200 iso - 1/80s - Nikkor 50 mm.

Ouverture f/11 - 800 iso - 1/10s - Nikkor 50 mm.

  1. Ouverture f/1, 8 - 200 iso - 1/80s - Nikkor 50 mm.
  2. Ouverture f/11 - 800 iso - 1/10s - Nikkor 50 mm.

  1. Mise au point effectué sur le réveil. Ouverture f/1, 8 - 200 iso - 1/80s - Nikkor 50 mm. La grande ouverture a permis de noyer le fond dans le flou. Seul le réveil est net. La vitesse d'obturation est confortable
  2. Mise au point effectué sur le réveil. Ouverture f/11 - 800 iso - 1/10s - Nikkor 50 mm. La petite ouverture a fait chuter la vitesse d'obturation. J'ai donc été obligé de pousser la sensibilité à 800 iso. Grâce à cette faible ouverture le fond est plus net. Il l'aurait été encore plus si j'avais plus fermé le diaphragme (jusqu'à f/22 sur le Nikkor 50 mm)

  3. Pour ces photos j'avais réglé mon appareil en mode "A" (priorité ouverture). En fait on peut dire que c'est un mode semi-automatique, l'utilisateur choisi juste l'ouverture (f/x) afin de maîtriser la profondeur de champs. La cellule de l'appareil adapte donc la vitesse d'obturation en conséquence, toujours dans le but d'assurer la meilleure exposition possible.

Le fait de pouvoir maitriser l'ouverture permet de créer des effets sympas, notamment en photo sportive où l'on peut par exemple créer un filé :

Figer un mouvement

Pour cette photo j'ai fermé l'objectif à son maximum à f/22. Vu que j'étais en plein soleil, la vitesse est descendu au 1/30s. Généralement si on veut figer un mouvement, il faut une vitesse d'au moins 1/500s (cela dépend des sport, pour une formule 1, le 1/1000s est un minimum!!!) Donc ici au 1/30s, il était évident que la photo serait flou. Le but du jeu est de suivre le sujet en bougeant l'appareil à sa vitesse. De cette façon le sportif reste net et le fond est complètement flou. Cette technique exige un bon entraînement.

Autre exemple :

Figer un mouvement

Ici je voulais figer le saut du motard. Il me fallait donc une vitesse rapide. Une vitesse lente m'aurait donné un motard complètement flou !!! J'ai donc ouvert l'objectif à son maximum, c'est à dire f/4. Cette grande ouverture m'a permis d'arriver à une vitesse de 1/1250s. Largement suffisante pour figer le saut. Et en plus cette grande ouverture m'a permis de flouter le fond. Exactement le même principe que pour la photo du réveil plus haut.

Pour ma part je n'utilise quasiment que le mode "A" Mais il existe aussi le mode "S" (priorité vitesse). Ce mode permet de choisir la vitesse d'obturation, le cellule de l'appareil calcule automatiquement l'ouverture afin d'arriver à cette vitesse. Par exemple, pour la photo de la moto plus haut, j'aurais pû utiliser ce mode. J'aurais fixé une vitesse de 1/1000s et l'appareil aurait choisi lui même l'ouverture. Par contre je n'aurait eu aucune maitrise de la profondeur de champs. A vous de voir selon vos besoins.

Le choix de l'ouverture est également intéressant pour la photo de paysage. En général nous attendons d'une photo de paysage qu'elle soit nette du premier plan à l'arrière plan. Pour y arriver il suffit de sélectionner une petite ouverture, f/11 est un minimum.

Nikkor 18-70, f/11, 1/100s, 200 iso

Nikkor 18-70, f/11, 1/100s, 200 iso

Pour cette photo du ciel menaçant arrivant sur la ville, je voulais que les rochers du premier plan et que la maison soit net. c'est pour ça que j'ai choisi une ouverture de f/11, grâce à cette ouverture le premier et l'arrière plan sont nets. Et si votre appareil le permet, vous pouvez tester la profondeur pour vérifier la netteté.

Trepied

ASTUCE

L'emploi d'une petite ouverture fait baisser la vitesse d'obturation. Pour éviter les risques de flou il est conseillé d'utliser un trepied.

Je vais vous parler rapidement du mode "M". M comme "manuel", ce mode comme ce nom l'indique permet de régler l'exposition manuellement, on peut régler l'ouverture et la vitesse indépendamment. Si l'exposition de la photo n'est pas bonne, votre appareil ne fera rien pour remédier au problème. On peut juste vérifier si l'expo sera bonne grâce au posemètre intégré dans le viseur du reflex.

posemetre